La planification, une perte de temps? - Julie Desrosiers

La planification, une perte de temps?

Planifier son menu de la semaine est selon moi, l’un des moyens d’alléger sa soirée. Chaque soir, semaine après semaine, la même question nous revient : qu’est-ce qu’on mange? La tension monte d’un cran, surtout si nous avons des enfants, et on se demande comment on va y arriver. On finit par dégeler un repas surgelé ou commander au restaurant. On aimerait bien que ce soit moins éprouvant, mais il n’y a qu’une solution raisonnable: planifier! C’est le secret pour mieux gérer le stress, les restants, illimité les occasions de se retrouver au resto par faute d’ingrédients ou de temps pour cuisiner et diminuer la facture d’épicerie! Si vous êtes du genre à penser que l’organisation coupe l’inspiration, j’ai même des trucs pour vous. Si vous pensez que vous n’avez pas le temps de planifier, je vous garantis (par expérience!) que planifier va au contraire vous sauver beaucoup de temps.

Je vous propose de faire un calcul : 

  • combien de fois allez-vous à l’épicerie par semaine ? Enlever un à votre total et multipliez par 30 minutes (et 30 minutes on s’entend que c’est très rapide pour s'arrêter à l’épicerie et faire le trajet en voiture).
  • Le temps perdu dans les allées à se demander ce qu’on va manger. Calculez le nombre de jours où ça vous arrive par semaine et multipliez par 10 minutes. 
  • Le temps perdu à chercher quoi cuisiner, à changer de recette par manque d’ingrédients ou, encore pire, le temps perdu à aller chercher une recette en fonction des ingrédients qui restent…

À cela vous pouvez ajouter le coût financier, soit les factures de restaurant. Vous pouvez calculer 80 % d’économie pour un repas similaire maison.

Chaque visite à l’épicerie coûte souvent plus cher que prévu, il nous manquait seulement un ou deux ingrédients et on revient finalement avec les bras chargés de paquets, souvent avec des aliments moins bons pour notre santé, car quand on a faim. Les Québécois sont les champions du gaspillage alimentaire, nous jetons en moyenne 771 $ de nourriture chaque année, soit 2,5 fois plus que les États-Uniens !

Voilà, vous pouvez calculer le temps perdu et l’argent perdu et, surtout, cesser de vivre dans le déni, changer cette habitude et planifier ! Dans un autre article, je vais vous parler du pouvoir des habitudes. Planifier ces repas et sa liste d’épicerie peut devenir une bonne habitude, une routine qui va vous enlever une source considérable de stress. Car, en plus du gaspillage d’argent et de temps, vous pouvez aussi ajouter le poids mental de toutes ces décisions.

Alors est-ce qu’on planifie ?

Julie Desrosiers

Julie Desrosiers, c’est 15 ans d’expérience comme entraîneure certifiée, entrepreneure. Découvrez ces astuces concrètes adapté à votre réalité. Comment elle a perdu 90 lb, arrive à le maintenir, en plus d’améliorer son énergie et bien-être malgré la maladie, le manque de temps et trois grossesses difficiles.

>